Home Communauté Laurence Freeman, osb

Laurence Freeman, osb

laurencefreemanLaurence Freeman, osb

 

Né à Londres en 1951, Laurence Freeman fait ses études secondaires chez les Bénédictins et obtient un Masters Degree en littérature anglaise au New College d’Oxford. Après une expérience professionnelle aux Nations Unies, dans la banque d’affaires et le journalisme, il entre à l’abbaye d’Ealing comme moine bénédictin.

Son guide spirituel fut Dom John Main que le P. Laurence connaissait déjà depuis de nombreuses années avant d’entrer au monastère. Il étudie avec lui pendant son noviciat et l’aide à fonder le premier Centre de méditation chrétienne à Londres en 1975. Il l’accompagne ensuite au Canada où ils sont invités par l’archevêque de Montréal à fonder une petite communauté bénédictine enseignant et pratiquant la méditation, point de départ de l’expansion de cette tradition spirituelle dans le monde. Le P. Laurence fut ordonné en 1980.

Après la mort de John Main en 1982, le P. Laurence lui succède. Depuis lors, il voyage beaucoup afin de poursuivre l’oeuvre qu’ils ont commencée. Lorsque la Communauté mondiale pour la méditation chrétienne fut créée en 1991, le P. Laurence en devint le guide spirituel.

Laurence Freeman est moine au monastère de Christ the King, à Cockfosters, dans le nord de Londres, appartenant à la congrégation des bénédictins olivétains. Depuis le Centre international de la Communauté, à Londres, il s’est mis au service d’un réseau mondial de groupes de méditation, en Amérique du Nord et du Sud, Europe, Australie et Asie. Il est actif également dans la rencontre contemplative des différentes religions et a dirigé le programme Way of Peace (Chemin de paix) avec sa sainteté le Dalaï-lama.

Écrivain, Laurence Freeman, osb, est l’auteur de nombreux ouvrages dont Jésus, le Maître intérieur (Albin Michel, 2002), Lettres sur la méditation (Ed. du Relié, 2003), La Parole du silence (Le Jour, 1995), La Méditation, voie de la lumière intérieure (Le Jour, 1997), un livre à deux voix avec le dalaï-lama, Le Dalaï-lama parle de Jésus (Brépols/J’ai Lu, 1999) et son dernier livre traduit en français, La Voie de la contemplation (Le Passeur, 2014).

Méditer aujourd’hui équivaut à se lancer dans une aventure prodigieuse, c’est partir à la découverte du sens profond de maintes vérités de notre foi qui, pour tant de gens, ont perdu leur pouvoir révolutionnaire de transformer la perception de soi et du monde. Qu’une chose aussi simple que la méditation puisse avoir une telle influence est difficile à croire, mais simple à vivre.

Laurence Freeman, interview donnée dans La Vie (novembre 2008)